photo 01photo 02photo 03photo 01photo 03photo 01

Bataille de crécy au Moyen-âge

La Bataille de Crécy aura un retentissement considérable au Moyen-âge, et permettra à l'Anglais de s'installer durablement sur le continent... Prélude à cette longue lutte médiévale qu'est la Guerre de cent ans. La Compagnie Médiévale Les Lions de Guerre se situent au moment de Crécy.

Bataille de Crécy : le contexte

La Bataille de Crécy se déroule dans cette période du Moyen-âge que l'on nomme Guerre de Cent Ans.

En 1346, Édouard III entreprend en pleine Guerre de Cent ans une campagne ayant pour but de prendre Paris.

Le 12 juillet, Édouard III débarque avec 20 000 hommes à Saint-Vaast-la-Hougue, et remonte la Seine vers la cité médiévale de Paris pillant et saccageant.

Apprenant l'arrivée d'une armée française puissante (environ 50 000 hommes), Édouard III décide alors la retraite sur Calais.

Talonné par les Français et empêché de traverser la Somme, Édouard III ne parvient à la franchir qu'en forçant les positions françaises au gué de Blanchetaque. Les Anglais installent leurs positions au village de Crécy-en-Ponthieu, qui donnera son nom à la bataille de Crécy.

Bataille du Crécy : 26 Août 1346 au matin

La date de la bataille de Crécy n'a pas été décidée par le Roi de France mais par ses chevaliers.

Le matin de la bataille de Crecy, ce fatidique 26 Août 2006, la situation est favorable aux Français. Les Anglais retranchés sont affamés, la faim et la soif ne devrait pas tarder à les déloger. Les troupes françaises sont épuisées, mais leurs vivres leur permettraient de tenir plusieurs jours.

La sagesse aurait dû dicter aux Français d'attendre pour déclencher cette bataille de Crecy : le temps était le meilleur de leurs alliés, et l'ennemi des Anglais.

Et pourtant, l'impétueuse chevalerie française, prête à en découdre, ivre de sang et de gloire, décide de précipiter le sort de la Bataille de Crécy, pour le meilleur... et pour le pire ! Rappelons qu'en cette période du Moyen-âge, l'armée est encore féodale, et le Roi ne dispose par forcément d'un pouvoir de commandement fort sur ses hommes.

Le Président de la compagnie Médiévale Les Lions de Guerre disposera-t-il d'une plus grande autorité ?

La Bataille de Crécy : attaques françaises

Les arbalétiers génois, soldés par le roi de France, engagent la Bataille de Crécy. Mais ces soldatiers réputés au Moyen-âge ne parviennent guère à corrompre les lignes anglaises qui sont situées en hauteur; la chronique de la Bataille de Crécy raconte de plus qu'un orage aurait détendu les cordes des arbalètes limitant ainsi leur efficacité.

La réplique des archers anglais présents à la Bataille de Crécy est cinglante : armés du Longbow (arc anglais du Moyen-âge), ils font des ravages dans les lignes françaises. Ne voulant pas perdre la Bataille de Crécy, les chevaliers du Moyen-âge montent à l'assaut des lignes ennemies. Bousculant piétaille et arbalétriers, ils cherchent à atteindre au plus vite le haut de la butte où leurs adversaires se sont retranchés.

La montée des chevaliers à la Bataille de Crécy est un véritable calvaire. Ils ne peuvent pas répliquer aux flèches anglaises qui parsèment leurs rangs, la montée est rendue pénible par un sol détrempé et un soleil de face.

La Bataille de Crécy : attaques françaises

Les Archers anglais ont fait un véritable carnage à la Bataille de Crécy. Ils seront la force de frappe anglaise de toute la Guerre de Cent ans. Laissons maintenant la place à la piétaille d'Édouard III, qui se fait un véritable plaisir de trancher les jarrets des chevaux et achever les chevaliers au sol.

L'armée française, l'un des plus puissantes du Moyen-âge, a été décimée à la Bataille de Crécy.

La Bataille de Crécy : les pertes françaises

La Bataille de Crécy a laissé les troupes médiévales françaises exangues : plusieurs milliers de piétons et pas moins de 1500 chevaliers succombent face aux Anglais. Cette Bataille de Crécy restera dans les annales du Moyen-âge comme une véritable boucherie. Elle ouvre la longue période de troubles de la Guerre de Cent ans sur le sol français.

Y'avait-il des canons à la Bataille de Crécy ?

Pour certains historiens spécialistes du moyen-Âge, la Bataille de Crécy a été un des premiers théâtres d'utilisation des canons. Mais la seule mention de canons à Crécy est rapporté seulement par un chroniqueur italien qui n'assista pas à cette bataille médiévale et par le célèbre chroniqueur Froissart (une allusion au détour d'une phrase). Les chroniqueurs anglais n'en parlent pas.

Dans la même rubrique :

La Guerre de Cent Ans - Chronologie - Bataille de Crécy
Bataille de Poitiers - Bataille d'Azincourt
Bataille de Castillon - Bertrand Duguesclin - Jeanne d'Arc

Retour aux guerres Médiévales